• Un courrier clarificateur et plein de tact

     

    Cher Monsieur le Directeur,

     

     

    Si je vous écris aujourd'hui c'est pour vous affirmer avec force que l'incident dans lequel je suis impliqué, qui a coûté la vie de votre belle-mère, était totalement involontaire et entièrement imputable à la malchance.

    Comme vous le savez j'étais de service ce jour là dans la grue n°3, celle qui surplombe le quai de chargement B4.

    Normalement, pendant que la grue est en service, il n'est pas permis de passer dans cette zone, à pied ou en voiture. Votre belle-mère n'avait donc pas à être là au moment des faits, mais bien entendu je ne lui en fais pas le reproche. L'agent de quai qui a laissé passer votre Bentley est le seul responsable.

    Quand l'incident s'est produit, je terminais de charger le « Jean Valjean », il ne me restait plus qu'un conteneur à déposer, et l'équipage m'avait demandé de suspendre mon intervention, ils devaient intervenir sur la zone de déchargement avant que j'y pose le dernier conteneur.

    J'ai donc voulu en profiter pour faire une pause cigarette bien méritée, et j'ai fait malencontreusement tomber mon paquet de Gitanes à mes pieds. Au moment où je me suis penché pour ramasser mon paquet, j'ai raccroché les manettes de la grue avec la manche de ma combinaison, ce qui a libéré le grappin magnétique du conteneur de 26 tonnes qui se trouvait à une hauteur de 32 mètres à ce moment là.

    C'est la malchance, Monsieur le Directeur, qui est responsable du passage de votre belle mère dans votre belle voiture au moment où cet incident s'est produit.

    Lorsque je me suis rendu compte qu'il y avait quelque chose de coincé sous le conteneur qui avait chuté, je suis immédiatement descendu de ma grue pour constater les dégâts.

    Quand j'ai vu la voiture écrabouillée sous le conteneur, et entendu les cris qui sortaient du véhicule, j'ai immédiatement décidé d'arrêter de fumer. C'est pour cette raison que j'ai alors jeté la cigarette que j'avais allumée auparavant dans ma cabine, avant de descendre.

    J'ignorais que le réservoir de votre Bentley avait été éventré sous l'impact et que mon mégot allait embraser le véhicule, ainsi que votre belle mère.

    Je vous assure, Monsieur le Directeur, qu'il n'y avait là aucune volonté criminelle de ma part. C'est, une fois encore, la malchance qu'il faut incriminer, ainsi que les équipes de secours qui ont mis plus de vingt minutes à arriver sur les lieux, alors que leur poste ne se trouve qu'à 500 mètres du lieu de l'incident.

    Mais j'en viens à l'objet de mon courrier, Monsieur le Directeur : j'ose espérer que ce fâcheux incident n'aura pas de répercussion sur mon avancement ou sur ma demande d'augmentation. Dans votre grande sagesse, et malgré la douleur qui vous étreint, je suis persuadé que vous saurez faire la part des choses.

    Si vous pouviez, par la même occasion, écrire au Procureur de la république pour témoigner de mon professionnalisme et de mon sérieux, je vous en serais grandement reconnaissant.

     

    Veuillez recevoir, Monsieur le Directeur, l'expression de ma considération ainsi que mes sincères condoléances.

     

                                                               Amal Hadroy, grutier 5ème échelon, en attente d'avancement.

     

     

     

    PS : ma femme, qui vient de relire mon courrier (et qui devrait donc être tenue comme seule responsable s'il y subsistait des fautes d'orthographes) m'a dit qu'il était peut être indélicat de ma part de ne pas mentionner la présence de vos enfants dans la voiture au moment de l'incident. J'espère que vous n'y verrez comme moi aucune indélicatesse : je m'impose toujours la plus grande discrétion en ce qui concerne les enfants disgracieux ou inadaptés, surtout dans mes échanges avec leurs parents. Il n'était donc pas question que j'évoque les vôtres. 

     

    « Il vaut mieux se frotter à une patte d'ours qu'à un oursinNos voisins sont sympas de loin »

  • Commentaires

    1
    ladylama
    Mercredi 28 Août à 10:26

    "m'a dit qu'il était peut être indélicat de ma part de ne pas mentionner la présence de vos enfants dans la voiture au moment de l'incident" => quelle chute O.O

    2
    Mercredi 28 Août à 11:18

    C'est le cas de le dire... 

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :