• Les CENU ont besoin de vous !

    Le 22 Avril de l'an 0 AC, connu sous la date du 22 Avril 2029 selon l'ancien calendrier, marqua le début d'une nouvelle ère pour l'humanité. Chaque élève sait à quoi correspond cette date, plus rares sont ceux qui ont aujourd'hui vu ou lu en intégralité le texte de l'intervention de Mozgul.

    En voici la transcription complète dans sa version intégrale, non expurgée.

    Au delà du choc suscité par sa teneur, il faut rappeler que ce fameux jour, le message de Mozgul fut retransmis simultanément (via une méthode encore aujourd'hui incomprise) sur tous les réseaux mondiaux en anglais standard, sous titré dans la langue de chacun des pays de la diffusion. Le message fut envoyé 3 fois, un fois toutes les 8 heures. 

    L'apparence ordinaire de Mozgul, celle d'un homme blanc d'une cinquantaine d'année, aux cheveux bruns et à l'air avenant, filmé debout derrière un pupitre avec la Terre en toile de fond vous est probablement familière. Une apparence si ordinaire qu'au premier visionnage, peu d'entre nous avions remarqué qu'il était pourvu de 6 doigts à chaque main et que ses yeux étaient légèrement plus gros que la normale.

    Je me souviens très bien ce que je faisais, en ce jour fatidique du 22 Avril. J'étais devant ma télévision, dans l'attente du journal de vingt heures. L'écran s'est subitement mis à trembloter, s'est éteint, et je me suis soudainement retrouvé face au sauveur de l'humanité pour les uns, au suppôt de Satan pour les autres : un brave homme en complet veston très moderne, au sourire un peu triste, que l'on aurait pu facilement confondre avec un marchand de voiture d'occasions. Il était installé dos à une immense baie vitrée depuis laquelle on pouvait observer notre planète bleue vue de l'espace, spectacle toujours magnifique. Ses deux pieds étaient bien à plat sur le sol, ses mains posées sur les bords du pupitres derrière lequel il était installé. Le décor (car cela ne pouvait être qu'un décor de cinéma, à ma connaissance à cette orbite il n'y avait plus de gravité) était digne de Star Wars. Je me suis dit, comme la plupart de mes contemporains : qu'est ce que c'est encore que ça ? Une pub pour le Coca Cola ? En tout cas, c'est bien fait, c'est du gros budget...

    C'est alors qu'il a commencé à réciter le texte qui allait transformer radicalement nos vies, d'une voix chaude et assurée, dans un américain fluide et sans accent.

     

    « Mesdames et Messieurs, bonjour ou bonsoir,

    Ne cherchez pas à modifier le réglage de votre appareil, ce message est simultanément diffusé sur tous vos canaux.

    Je suis Mozgul S'Mohsiol, et j'interviens aujourd'hui pour vous informer que le Comité a décidé de prendre contact avec l'espèce humaine. D'ici quelques minutes, le 1er Moloph consacrera officiellement le Premier Contact.

    Le temps est venu pour l'humanité d’entamer des relations avec les autres espèces intelligentes de cette partie de la galaxie. Ces espèces intelligentes sont regroupées au sein d'un Comité informel, dont la tâche principale est de faire régner la paix en régulant la démographie des espèces émergentes et en canalisant les espèces agressives. La priorité du Comité est avant tout de préserver la vie et la diversité, en assurant à toutes les espèces non belliqueuses une place dans notre galaxie.

    L'humain n'est pas seul, il ne l'a jamais été. Dans une sphère de 2500 parsecs englobant la planète Terre, il existe 6748 mondes abritant la vie, dont 3899 avec une base carbone / oxygène comme la votre.

    Le temps du contact est venu ! 

    Vous pouvez remercier vos scientifiques ! Grâce à leurs découvertes de planètes extra solaires, grâce aux penchants malsains de l’humanité pour les armes de destruction massive et grâce au grave danger d’extinction qui vous menace, le contact était devenu inévitable.

    Selon les données acquises par les scientifiques du Comité depuis des milliers d’années, votre civilisation est sur le point de s'effondrer. Votre goût pour la guerre et l’accroissement non contrôlé de votre population sont sur le point de précipiter toute la vie abritée sur Terre dans l’oubli.

    Ce risque est désormais derrière vous, l'assistance du Comité va vous permettre d'éviter la catastrophe. Ce jour est un jour historique, il marque le passage de l'espèce humaine du statut d'espèce observée à celui d'espèce en évaluation le terme exact étant Kandar Sakar. Il faut considérer la promotion des humains en espèce Kandar Sakar comme une chance et aussi comme une mise à l'épreuve. Pendant cette mise à l'épreuve il n'y aura ni transfert de technologies ni autorisation d'essaimage dans la galaxie.

    Cependant, de façon à vous apporter la preuve des bienfaits du Comité, votre espèce tutrice aiguillera la recherche scientifique de vos chercheurs sur la mise à disposition d'une énergie illimitée non polluante et la recherche médicale. Vos chercheurs seront accueillis d'ici quelques semaines dans nos installations en orbite. Ils y recevront une formation de très haut niveau. Cet apprentissage ne donnera lieu à aucun transfert de technologie, mais devrait pouvoir vous donner accès à des bases théoriques qui révolutionneront vos connaissances, dans la limite des possibilités conceptuelles propres à votre espèce.

    Toutefois, l’assistance de votre espèce tutrice est limitée dans le temps. Votre statut Kandar Sakar ne pourra pas s’étendre au delà de cent de vos années. L’espèce humaine ne pourra plus intégrer le comité passé ce délai.

    Pendant la durée de votre apprentissage, vous aurez une obligation, à titre de rétribution pour les bienfaits dispensés par le Comité.

    Vous devrez participer à des compétitions avec d'autres espèces Kandar Sakar. Sur la base du volontariat, ces missions ont pour objectif l'éradication d’espèces Fatryl Sakur (des espèces nuisibles) pour lesquelles l'emploi de méthodes orbitales n'est pas possible sans dommages graves à l'écosystème de leurs planètes. Ces compétitions peuvent s'avérer lourdes en pertes de combattants et il vous faudra participer à un minimum de vingt compétitions pour prétendre obtenir votre place au sein du Comité. Vous pourrez vous y confronter aux autres espèces en cours d’évaluation. Seuls les meilleures pourront rejoindre le Comité !

    Vous devez considérer ces épreuves comme le paiement des technologies dont vous bénéficierez prochainement. La participation à ces épreuves est indispensable pour rejoindre le Comité, mais ne vous permettra à elle seule d'accéder au statut de Baellith S'Altars. 

    Pour devenir une espèce cooptée, membre à part entière du Comité, les Terriens devront impérativement avoir réduit la population humaine de la planète à un seuil acceptable pour préserver sa bio-diversité et assurer la sauvegarde de son écosystème. Ce seuil sera défini ultérieurement avec vos représentants.

    Vous devrez également accepter un strict encadrement du Comité pour les recherches dans le domaine de la génétique, de l'armement et de l'intelligence artificielle. 

    Vous devrez rapidement unifier vos représentants en une seule autorité planétaire et avoir aplani avant le délai des cent années tous vos conflits ethniques.

    Vous devrez aussi faire preuve de vos capacités scientifiques et accéder par vos propres moyens à la découverte d'un mode de propulsion interstellaire, quel qu’il soit.

    Enfin, le Comité étant une organisation basée sur la cooptation, vous devrez obtenir l’invitation d’au minimum cinquante espèces Baellith S'Altars. Libre à vous de les convaincre par tous les moyens à votre disposition : services rendus, matières premières, expressions artistiques remarquables, fourniture d'Izguls.

    Un dernier point : vous pouvez choisir, pour des raisons éthiques, culturelles, religieuses ou philosophiques de ne pas rejoindre le Comité. Dans ce cas, le Comité n'interférera plus avec les humains, mais vous ne serez pas autorisés à quitter votre système solaire. Vous repasseriez ainsi au statut qui était le votre jusqu'à aujourd'hui, celui de Decit Saker. Toute tentative pour contourner cette interdiction aurait pour conséquence l'attribution du statut Fatryl Sakur. 

    J'ai été choisi pour m'adresser à vous en raison de ma ressemblance avec vous, les Terriens. J'ai l'apparence d'un humain, j'en suis effectivement un. Mais je ne suis pas né sur Terre, je suis né dans une colonie d’évaluation située à 220 parsecs de votre planète. Je suis issu d'une souche humaine prélevée sur Terre il y a deux mille ans. Il y a plusieurs centaines d'individus comme moi dans les mondes du Comité. C'est une procédure standard dans le cadre de l'observation des espèces Decit Saker. Nous avons le rang d'Izgul, ce qui correspond dans votre culture à un moyen terme entre le serf et le domestique. Je précise que ce statut n'est pas synonyme d'oppression. Les Izguls vivent mieux, plus longtemps et sont plus heureux que la plupart des habitants actuels de la planète Terre, et ils ne sont pas forcés de servir, ils peuvent choisir de rester vivre sur la colonie d'évaluation. Les Terriens qui le souhaitent pourront postuler à ce statut et ainsi découvrir les étoiles sans avoir à attendre le passage du peuple humain à l'échelon Baellith S'Altars.

     

    Pour vous prouver que ce message n'est pas une plaisanterie, nous occulterons votre soleil pendant deux heures à partir de 10h00 GMT le 30 Avril et nous renouvellerons l'occultation à 18h00 GMT puis à 02h00 GMT le jour suivant, ce qui permettra à toute la population Terrienne de bénéficier de la démonstration. Ce procédé n'aura aucune répercussion sur votre écosystème.

    Dans l'immédiat il n'y aura pas de contact entre les humains et les Altars. Ce sont les Olophs, espèce Baellith S'Altars, qui seront les tuteurs de l'humanité. Je vous présente Allas Llultens Mohsiol, le Maleph des Olophs S'Iroldos : »



    Un Oloph entra alors dans le champ de la Caméra pendant que Mozgul s'inclinait devant lui. Un Oloph, sur lequel aujourd'hui plus grand monde ne se retournerait dans la rue. Je peux pourtant vous certifier qu'à l'époque, un alien verdâtre de plus de deux mètres, visqueux, avec trois paires de bras, plusieurs rangées d'yeux et de dents aiguisées, enrubanné dans ce qui ressemble toujours aujourd'hui à des organes internes ruisselant de sang, ça nous a fait de l'effet. Et que dire des quelques phrases qu'il prononça avec désinvolture dans un Anglais parfait avant la fin de la transmission : 



    « Je transmets à tous les Terriens les vœux de paix et d'amitié du Comité. Mon peuple, les Olophs, a été désigné pour vous guider vers la sagesse et la prospérité. Les Humains seront désormais reconnus dans l'univers comme Humains S'Olophs S'Iroldos. Nous allons procéder dans les prochains jours à la démonstration d'occultation afin de lever toute ambiguité quant à notre matérialité. Après cela nous ferons parvenir un second message à destination de vos représentants. A bientôt, chers Terriens. »



    C’est ainsi que le message prit fin. La première diffusion du message a touché environ 750 millions d'humains. La seconde, huit heures plus tard, plus du double. On considère que la troisième diffusion a été vue par plus de la moitié de l'humanité, moi compris. Mais trois diffusions n'ont pas suffi à nous faire saisir toutes les implications de ce message et surtout de ses non-dits.

    Les sondages commandés aussitôt par les médias partout dans le monde ont donné à quelques pourcentages près les mêmes résultats : 75 % de la population mondiale a pensé à une grosse blague.

    Le 1er Mai de l'an 0, après les trois éclipses d'une heure vécues par l'intégralité des habitants de la planète, les sceptiques étaient encore 32 %.

    C'est ce que le Dr Losem a qualifié de « frange incrédule », les adeptes de la théorie du complot, les sectaires obscurantistes, les incapables d'imaginer une vie extra terrestre. 

    Très rapidement, malgré la production des premiers générateurs «Mini-Sun», la mise sur le marché des nanobots anti-cancers et les premières flymobs motorisées à l'eau, la frange incrédule se radicalisa contre “le pseudo-Comité et ses Laquais Onusiens”. Encore aujourd'hui, il n'y a pas une semaine sans qu'un attentat terroriste vienne secouer notre planète.

    Il serait vain de lister ici toutes les répercussions économiques énormes de ce premier contact dans l'année qui le suivit, les implications sociales de la mise en place quasi immédiate du Plan Mondial de Limitation des Naissances et des guerres qu'il déclencha, tel n'est pas ici notre propos.

    Nous ne nous doutions pas non plus que moins de 8 % des Kandar Sakar réussissaient à parvenir au statut Baellith S'Altars... Nous ignorions aussi qu'aucune espèce Baellith n'avait été élevée au statut d'Altars depuis plus de 6500 ans de nos années.

    Il nous a fallu assez longtemps pour comprendre que les espèces Baellith étaient des serviteurs de luxe, tandis que les espèces Kandar Sakar étaient des apprentis serviteurs et les exécuteurs des basses œuvres du Comité. Les Decit Saker n'étant que de vastes réservoirs à serviteurs.



    Non, ce que l'on retient surtout aujourd'hui de ce premier contact, c'est notre première défaite aux «Fatryl Sakul Relneis» organisés six mois plus tard, la première d'une longue série de dix huit. Les «Fatryl Sakul Relneis», sont le divertissement préféré des espèces supérieures, une télé réalité génocidaire à l'échelle de planètes entières, la pire boucherie de l'univers connu, digne des jeux du cirque de nos anciens Romains, en pire.

    C'est le capital Broderby, du 4ème Corps d'Expédition des Nations Unies (4ème CENU) qui sur une inspiration a renommé cet évènement les « F-Games » dans une interview à CNNWorld restée célèbre. Son expression, reprise en boucle dans tous les médias mondiaux à l'issue de notre premier retour de vétérans, pour nos quatrièmes jeux, connu un succès foudroyant. Le seul de toutes ces premières campagnes...

    C'est ainsi que Caporal Broderby est passé à la postérité : grâce à son emploi du f-word. Il n'aura pas profité bien longtemps de sa célébrité, pour avoir incorporé le 6ème CENU avec un grade de Capitaine bien éphémère...

    Les rares survivants revenus des «Fatryl Sakul Relneis» depuis lors n'ont fait que confirmer le bien fondé de l'expression, qui est passée dans le langage courant.

    Le présent ouvrage a pour ambition de vous faire comprendre pour quelles raisons les Humains S'Olophs n'ont pas réussi à remporter un seul des F-Games auquel ils ont été conviés depuis plus de 16 ans, et pourquoi cette situation met notre espèce en grave danger d'extinction.

    Nous allons y détailler l’intégralité de nos connaissances sur les dix huit premiers FSR auxquels l’humanité a pris part.

    Je veux aussi et surtout vous transmettre ma profonde conviction, basée sur mon expérience personnelle et sur celle des milliers de nos camarades sacrifiés sur les champs d’honneurs de planètes lointaines : oui, la victoire est possible ! Nous l’avons déjà frôlée à plusieurs reprises, rien ne s’oppose à ce que nous puissions remporter nos 19èmes FSR, et repousser ainsi le danger qui pèse sur l’humanité. Mozgul ne nous avait pas dit non plus que vingt défaites de rang avaient pour conséquences de nous éliminer définitivement de la course au Comité, et de faire de nous par la même occasion des Fatryl Sakur, autrement dit le gibier de futurs F-Games !

    Le présent ouvrage a surtout pour vocation de vous convaincre, vous les athlètes de ces Jeux Olympiques de 2040 (ou plutôt de l'an 11 AC), de rejoindre le CENU pour défendre votre espèce, car nous avons besoin des meilleurs pour gagner.



    Général Jean Michel Daguard

    Bureau de recrutement du CENU

    Vétéran des 13, 14 et 15ème Fatryl Sakul Reilneis

    Grand Croix des Nation Unies

    Général en chef du 19ème CENU

    175 jours avant le début des 19èmes Fatryl Sakul Reilneis



    Cliquez sur le lien pour télécharger le détail des dix huit FSR




    « Un incident regrettableL'étroite voie du bonheur »

  • Commentaires

    1
    Hélène Louise
    Vendredi 26 Juillet à 12:18
    C'est bizarre, mais je ne me sens pas tout à fait convaincue :D

    Tu l'as bien retapé, non ? Ça se tient très bien !
    2
    Vendredi 26 Juillet à 12:27

    C'est quasiment pas retouché.

    3
    Lady lama
    Vendredi 26 Juillet à 14:05
    Ça donne envie d’immigrer sur une île déserte surtout ><
    4
    Vendredi 26 Juillet à 15:13

    Mais puisqu'on vous dit que c'est uniquement sur la base du volontariat... N'ayez pas peur, ayez confiance. 

    5
    Hélène Louise
    Samedi 27 Juillet à 14:56
    La première version était un début de roman, pas une nouvelle, non ?
    Bon, j'y vais si Lady Lama y va
    6
    Samedi 27 Juillet à 15:25

    Je crois que tu confonds avec Antonius, qui est un vieux texte tout pourri que je vais essayer de retaper. (à la dynamite).

    7
    ladylama
    Lundi 29 Juillet à 09:53

    heu moi j'y vais après avoir vu un contrat finalisé et revu par tout plein d'avocats. Avec une prime de risques de plus de 100 millions d'euros, versée à la moindre égratignure.

    8
    Lundi 29 Juillet à 10:15

    Il y a une petite marge de négociation ?

    9
    ladylama
    Lundi 29 Juillet à 10:22

    uniquement à la hausse :o

    10
    Hélène Louise
    Mardi 30 Juillet à 11:30
    Non non c'est bien celui-ci je m'en rappelle très bien ! Tu m'avais parlé des Hunter Games de l'espace que tu aurais aimé développer
      • Hélène Louise
        Mardi 30 Juillet à 11:30
        Hunger
    11
    Mardi 30 Juillet à 12:21

    Oui, c'est vrai j'avais fait des tableaux de statistiques sur le résultat des jeux. Normalement il devrait y avoir un lien actif à la fin du texte pour se perdre dans des tableaux de stats immenses.  Mais je les ai jamais finis. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :